Cantine scolaire

Comment accepter que des enfants ayant un régime alimentaire spécifique ne puissent manger à leur faim à la cantine.
Nous proposerons :

1Des repas équilibrés et écolo-éthiques, notamment en favorisant les cycles courts (Faible empreinte carbone, favorise le commerce local au travers des producteurs locaux et des produits du terroir).

2La possibilité d’avoir des repas de substitutions pour l’ensemble des demi-pensionnaires des établissements scolaires Méens. Ainsi, les enfants ayant un régime alimentaire spécifique auront la possibilité de manger un repas de substitution tel que du poisson, des œufs ou des repas végétariens.

Actuellement, il leur est proposé des suppléments de fromage et de dessert pour compenser cette « limite » (vive la diététique !) qui ne dépend en fait que d’une organisation et d’un manque de volonté politique sous couvert d’une laïcité excluante.

En acceptant les différences, nous mettons en œuvre la notion de tolérance, au cœur même de l’école. Précisons que ce système ne coûte pas plus cher aux collectivités qui l’ont déjà mis en place.


Jeunesse: un atout

1Valoriser et responsabiliser la jeunesse : Les jeunes des quartiers sont trop souvent réduits à leurs difficultés ou à leurs problèmes d’insertion alors que certains ne demandent que du soutien pour mieux exploiter leur potentiel dans le cadre de projets associatifs. Il serait souhaitable de voir fleurir des projets de responsabilisation qui offriraient à des jeunes l'opportunité de créer et d'animer des projets d'activités sur l’agglomération.


La jeunesse méenne, une richesse

2Nous allons renforcer les « Passeports jeunes » et mettre en place un système de financement du permis de conduire ou de toute autre formation courte favorisant l’accès à l’emploi pour les jeunes Méens faisant preuve d’engagement et de volontariat. Ces bourses seront allouées en fonction du nombre d’heures d’activités au service de la collectivité.


Réussite éducative

1Nous sommes face à de grandes difficultés dans le cadre de la scolarité de nos enfants. L’échec scolaire, la déscolarisation ou simplement les difficultés scolaires sont une réalité dans notre commune. Face à des parents qui peuvent être en difficultés ou dans l’incompréhension, nous proposons la systématisation des relectures de bulletin scolaire à domicile, à l’école ou en mairie, avec l’appui du professeur principal et d’un traducteur si besoin, pour les jeunes rencontrant des grandes difficultés d’apprentissage ou de comportement. Même si ce dispositif existe au sein de l’éducation nationale, du centre social avec le CLAS (Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité) ou à travers le PRE (Programme de Réussite éducative), nous souhaitons marquer notre soutien par un partenariat efficient. Ce partenariat pourrait permettre à ces dispositifs de travailler dans la plus grande des complémentarités et de bénéficier des moyens humains et financiers nécessaires.


Réussite scolaire

2Parce qu’il s’agit d’un chantier très important, nous ferons le nécessaire pour que des personnes, souhaitant s’impliquer bénévolement, puissent œuvrer auprès de ces jeunes. Nous les remercierons pour leur engagement en leur faisant bénéficier d’avantages dans les différents services de la commune (entrées pour des événements festifs au Mas, pour la piscine municipale etc.) à travers un compte d’heures ou d’une « monnaie locale » qui leur permettrait d'accéder aux différents services et équipements municipaux. C’est aussi cela le respect de l’engagement des bénévoles.


Mée Plage

1Nous souhaitons pérenniser et développer le dispositif « Mée Plage » en implantant le Service Jeunesse ainsi que les associations d’éducation populaire au cœur du Parc Meckenheim dans un complexe flambant neuf entièrement dédié aux loisirs.


Le Mée plage

2Une Petite salle de Cinéma avec programmation atypique (cultures du monde, films et documentaires éducatifs, grands classiques, soirée café-débat etc.). Pour ce faire, nous pourrions bénéficier des infrastructures et équipements du cinéma « Les Variétés » qui est actuellement porté à bout de bras par la municipalité de Melun.

3Un miroir d’eau avec fontaines jaillissantes.

4Une cafétéria avec terrasse que nous privatiserons (entrée financière non négligeable et création d’emplois).

5Un grand terrain multisports en sable (Volley, Beach foot etc.).

6Une cabine de toilettes autonettoyantes.

7Un point d’eau plus visible et plus pratique.

Ainsi, les différentes infrastructures montées puis démontées chaque année seraient fixes et permettraient aux structures associatives et municipales de les utiliser au service des habitants durant toute l’année avec un grand rush pour le Mée Plage que nous tiendrons deux mois au lieu d’un.

Ce complexe serait basé sur le modèle de la Ferme des jeux de Vaux le Pénil et éviterait d’avoir un espace jeunesse aux Sorbiers, un autre service municipal dédié à la jeunesse à Fenez (club ado) ou d’ouvrir un nouveau pôle jeunesse pour le quartier des Courtilleraies. Nous centraliserions tout sur un même site que les jeunes de tel quartier ou autre ne « privatiseraient » pas, ce qui favorisera la mixité sociale des habitants bénéficiant de ces équipements.